Moi en quelques mots, et en photos !

Je cuisine comme je suis avec :

A comme Appétit : Je suis de celles, qui salivent devant les photos des livres de cuisine... Qui peuvent imaginer le déroulement d’une recette à la lecture d’une fiche cuisine, et le résultat avec l’explosion des saveurs sur les papilles.

B comme Bonheur : Cuisiner est devenu un réel bonheur, un moment privilégié pendant lequel le temps est suspendu.

C comme "Cyclothimie" : Non que je sois cyclothimique, mais c’est vrai que je fonctionne par phases. J’alterne les phases pendant lesquelles je vais passer plus de temps dans la cuisine que dans toute autre pièce de l’appartement, et les phases où le frigo frisera le désert intersidéral.

D comme Débutante : J’ai suivi quelques cours de cuisine et ai été élevée dans une famille où la gastronomie est LA seule religion, qui soit vénérée. Mais, je ne suis qu’une modeste cuisinière débutante.

E comme Exactitude : J’éprouve quelques difficultés à innover à partir d’une recette ; mais je m’améliore !

F comme... euh... Filosophie ?

G comme Gourmandise : Enfin plutôt gourmet que gourmande.

H comme Humeur : La façon dont je cuisine, et ce que je cuisine réflète mon humeur du jour, l’état d’esprit dans lequel je suis. Aurais je besoin d’une nourriture réconfortante et roborative ? Aurais je la nostalgie d’une saveur de l’enfance ? Aurais je envie d’un plat raffiné et subtilement épicé ?

I comme Inconstance

J comme Joie

K comme "Kleptomanie" : J’avoue qu’aucune idée ne me venait pour illustrer la lettre "K" et que j’ai cherché dans le dico. Hehe ! Je suis kleptomane, dans le sens où je suis toujours en quête d’une bonne recette. Je vous rassure, ce n’est pas maladif.

L comme Légereté : dans le sens, où je ne suis pas fanatique de confit, cassoulet, choucroute. Mais, un bon beurre blanc c’est quand même bon !

M comme Magnanimité : Euh... ça se voit que j’ai encore cherché dans le dico, ou pas ?

N comme Naturel

O comme Obsession : Décidemment vous allez finir par croire que je suis totalement névrosée !

P comme Passion

Q comme Quantité : Je vais finir comme ces grand mères, qui en font toujours trop, et qui sont vexées si on ne reprend pas deux fois de chaque plat.

R comme Rigueur

S comme Sans Prétention

T comme Tendresse

U comme Ubiquité ? : ça, j’aimerai bien, être capable d’être à plusieurs endroits en même temps et faire plusieurs choses à la fois ; mais ce n’est pas mon cas.

V comme Volonté de bien faire

W comme Walkyrie ? : Qui a dit que je n’arriverai pas à trouver un qualificatif pour chaque lettre de l’alphabet ?

X comme Xénophilie : Et toc, j’ai aussi trouvé pour le "X".

Y comme Youyou ? Yin et Yang ?

Z comme Zorro ? : Oui, Zorro c’est quand même mieux que Zoophilie.

mardi 28 février 2006 - A propos - 6 commentaire(s)



Repas : visionnage des photos de Bardenas


Saint-jacques lutées à la crème de corail

Nous sommes partis en Espagne avec des amis, pendant la semaine du jour de l’an. C’était dans le cadre d’un voyage organisé par la Balaguère : 5 jours de marche et de visite dans les Bardenas.

Ce n’est que ce week end, que nous nous sommes réunis pour visionner les photos de voyage. J’avais donc préparé :

-  du caviar d’aubergines, pour l’apéritif
-  des saint-jacques lutées à la crème de corail - Recette des Cercles culinaires agréés
-  un navarin créole et, en dessert, nous avions acheté une tarte aux fruits rouges.

Pour la recette des Saint-jacques, pour 8 personnes, il faut :

-  24 coquilles saint-jacques (noix + coraux + barbes)
-  30g de beurre
-  300g de carottes
-  300g de navets
-  400g de courgettes
-  50g de beurre
-  250g de farine
-  125g d’eau
-  1 oeuf
-  80g d’échalotes
-  10cl de vin blanc
-  30cl de crème
-  sel, poivre

Préparation du repère : Mélanger la farine le sel et l’eau. Laisser reposer.

Préparation des saint-jacques : Décortiquer les saint-jacques. Dégorger les barbes pour le fumet. Retirer les coraux des noix de saint-jacques et les réserver. Nettoyer 8 belles coquilles saint-jacques. Sauter les noix de saint-jacques au beurre

Réalisation de la julienne de légumes : Tailler les légumes en julienne. Etuver au beurre en commençant par les carottes, puis les navets, et enfin les courgettes.

Réalisation du fumet de saint-jacques : Suer au beurre les barbes de saint-jacques. Ajouter les échalotes ciselées. Déglacer au vin blanc. Ajouter de l’eau à hauteur. Ajouter le bouquet garni. Cuire à frémissement pendant 20 minutes. Passer au chinois et réserver pour la crème de corail.

Confection des coquilles saint-jacques : Garnir les coquilles avec un peu de julienne. Disposer dessus 3 noix de saint-jacques sautées. Refermer les coquilles. Luter avec le repère. Dorer à l’oeuf. Cuire au four à 180°C, 10 minutes environ.

Confection de la crème de corail : Réduire le fumet de saint-jacques presque à sec. Ajouter la crème. Porter à ébullition. Ajouter les coraux de saint-jacques. Mixer et réserver.

Finitions et dressage : En fin de cuisson, ouvrir les saint-jacques et napper de crème de corail.

samedi 25 février 2006 - Fruits de mer & Crustacés - 6 commentaire(s)



Navarin créole

Source : Saveurs, n°146, février-mars 2006

Préparation : 30 min Cuisson : 1h30

Pour 4 personnes
-  1kg d’épaule d’agneau dessossée, coupée en morceaux
-  1 oignon, 2 gousses d’ail
-  1 petit piment vert
-  1 CS de curry
-  20cl de lait de coco
-  3 CS d’huile d’olive
-  4 tranches d’ananas frais
-  500g de patates douces

Saisissez les morceaux d’agneau avec l’huile d’olive dans la cocotte. Une fois dorés, ajoutez l’oignon, l’ail et le piment hachés. Saupoudrez de poudre de curry, assaisonnez. Versez le lait de coco et 50cl d’eau sur la viande. Couvrez la cocotte et laissez cuire 1h30 en remuant régulièrement. Pendant ce temps, faites cuire les patates douces pendant 15 minutes dans de l’eau bouillante. Coupez les en morceaux, puis saisissez les à l’huile d’olive sur feu vif avec les ananas coupés en morceaux. Ajoutez le tout dans la cocotte 10 minutes avant la fin de la cuisson. Dégustez ce plat avec un alsace-grand-cru-gewurtztraminer domaine Albert Mann.

samedi 25 février 2006 - Plats de viande - 28 commentaire(s)



Y’a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !

Ce qui ne veut pas dire pour autant que je sois intelligente :-)

J’avais décidé, je ne sais plus pourquoi, de ne pas suivre la frénésie HARRY POTTER. J’ai parfois, je l’admets, de drôles d’idées sur un certain nombre de sujets. Mais là, n’est pas la question.

J’ai donc tenu bon, et résisté à chaque sortie d’un nouveau volume ; ce qui n’était pas évident vu le marketing employé à chaque nouvelle sortie d’un livre de la série. Non et mille fois non, j’avais décidé que je ne donnerai pas un penny à J.K. Rowling ! Pourtant, elle ne m’a rien fait... Mais, je ne sais pas, c’était plus fort que moi. Et pourtant, je ne suis pas du genre radine.

Bon, toujours est il que je suis tombée nez à nez devant le volume 1 (Harry Potter à l’école des sorciers) lors de mes dernières vacances... Avec méfiance, je l’ai donc sous-pesé, regardé sous toutes les coutures pour enfin le dévorer et l’engloutir d’une traite. Et prise au jeu, je me suis ensuite empressée d’emprunter les volumes 2 et 3 à la bibliothèque de mon quartier, et les volumes 4 et 5 à mon cousin :-) Voilà comment je suis en pleine lecture actuellement du volume 4... mais sans avoir déboursé un penny ;-) Comme quoi l’honneur est sauf !

Source Image : www.amazon.fr

samedi 25 février 2006 - Lectures en cours - 5 commentaire(s)



Une théière japonaise en fonte !

achetée dans le salon de thé / épicerie fine :

Le bonheur est dans le thé 188 avenue Grammont 37 000 Tours Tel : 02 47 75 19 32

jeudi 23 février 2006 - Dans ma cuisine, il y a ! - 17 commentaire(s)



D’autres bols...

de la :

Poterie de Blanot Bourg 71 250 BLANOT

jeudi 23 février 2006 - Dans ma cuisine, il y a ! - 6 commentaire(s)



 1  |  2  |  3  |  4  |  5  |  6  |  7  |  8  |  9  |  10  |  11  |  12  |  13  |  14  |  15 








Powered by SPIP